dimanche 2 octobre 2022

Toutes les musiques se valent ?

 Le 01/09 sur France Culture, la ministre de la Culture a déclaré que « toutes les musiques se valent ». Il ne semble pas que les réactions à cette affirmation se soient diffusées en dehors des réseaux sociaux. On en trouve une de Benjamin Sire pour le Figaro ICI et une autre de l’Institut Iliade ICI

L’affirmation de la ministre aurait mérité un vrai débat, mais il semble, qu’en matière de musique, les mélomanes adhèrent à la proposition ministérielle. 



mercredi 14 septembre 2022

Articles en ligne sur cairn.info

Le site Cairn.info a signé des partenariats avec les revues Inflexions et Revue Historique des Armées, donnant accès en ligne aux articles. Ceci est particulièrement bienvenu pour les amateurs de musique militaire et de son histoire puisque le numéro que la RHA lui avait consacré en 2015 était épuisé. Il est maintenant accessible en ligne ICI. Les articles de l’auteur de ce blog sont consultables ICI.



vendredi 15 juillet 2022

Défilé du 14 Juillet à Paris, les soldats chantent

 Les troupes ne chantent pas pendant le défilé, puisqu’elles se déplacent au son de la musique militaire, suivant la tradition militaire française. Toutefois, pour rejoindre leurs cars passée la tribune présidentielle, certaines unités entonnent des chants de marche pour montrer leur cohésion et pour le plus grand plaisir du public massé sur le parcours. Il est en effet plus facile d’approcher les troupes sur ces voies de dégagement que sur les Champs-Elysées où les mesures de sécurité maintiennent le public très éloigné.

Posté place de la Madeleine (début Bd de la Madeleine), nous avons ainsi pu relever quelques chants. Toutefois , le public applaudissant à chaque passage et n’étant pas au premier rang, le bruit et la distance rendaient l’identification compliquée, aussi bien pour les unités. Ce qui peut aussi signifier que des troupes ont pu chanter avant sans être entendues.

ESM : Les Casos ; EMIA : pas de chant ; Navale : Guerre, guerre, vente vent ; Air : Marche du bataillon de choc ; ENSOA : pas de chant ; unité non identifiée : Chant des partisans ; unité non identifiée : Le Volontaire ; Unité non identifiée : En passant par la portière ; unité non identifiée : Deux, deux (comme à l’exercice) ; unité para non identifiée : Etre et durer (à 80 pas/mn) ; TDM (RICM ?) : Belo Ya Mama ; Police : Viva la police (adaptation de Viva l’infanterie) ; Pompiers : chant sur l’air de la Galette et une ola à l’arrêt pour le public.

Comme chacun a pu l’apprécier, l’usage du chant est une pratique largement répandue dans l’armée et même les forces de l’ordre. Le répertoire est traditionnel tout en faisant des emprunts au répertoire civil (Tri Yann). Si la majorité des titres sont bien connus, un chant des TDM est plus rare car il n’a jamais été gravé (Belo Ya Mama). Conduite par son chef Emile Lardeux et largement ovationnée, la Musique de la Légion étrangère fermait le défilé, suivant la tradition.


Une autre tradition semble s’installer au fil des années, celle d’une prestation chantée devant la tribune présidentielle pour clore le défilé. Cette année, c’est l’orchestre des sapeurs-pompiers qui l’avait préparée avec la chanteuse Candice Parise. Chorégraphie, chant et musique faisaient une prestation de haut niveau, illustrant la capacité de séduction de la musique militaire. 



lundi 23 mai 2022

L’orchestre de la Garde avec Indochine

L’orchestre d’harmonie de la Garde républicaine était sur scène au Stade de France avec le groupe Indochine le 21 mai. Il sera à Lyon le 25 juin. Cette collaboration avait initiée en 2019 à Lille quand la formation était alors sous la direction d’Antoine Langagne. En 2017, Nicolas Sirkis avait été impressionné par la prestation de l’orchestre au Stade de France ICI lors de l’hommage aux victimes de l’attentat de Manchester. Il avait été invité à la caserne Kellermann, résidence de la formation, afin de préparer le concert de Lille en juin 2019. 

Cette collaboration entre professionnels était courante au XIXe siècle, elle peut-être devenue plus compliquée avec l’amplification et le cloisonnement des répertoires. Ces concerts montrent qu’elle est toujours appréciée du public. Le mélange des genres ne pose pas de problème, même s’il n’est pas courant de voir les uniformes de l’orchestre officiel de l’Etat sur une scène de rock. Avec bientôt 175 ans d’histoire, l’orchestre d’harmonie de la Garde républicaine dirigé par le Capitaine Frédéric Foulquier reste aussi efficace sur scène que dans les cérémonies officielles.






vendredi 6 mai 2022

Pierre Sellier, le clairon de l'armistice

Cet ouvrage est une fenêtre ouverte sur l'histoire. Car il fait entrer dans les détails d'un événement archi-connu de tous : la sonnerie de clairon qui marque le fin de la 1re Guerre mondiale. Le lecteur est plongé dans le déroulé des événements, beaucoup moins connu. Les auteurs nous présentent les personnages, d'un côté comme de l'autre de la ligne de front. Ils sont minutieusement entrés dans la petite histoire, c'est là le grand mérite de ce travail, montrer que derrière les grands personnages, il y a ceux qui opèrent sur le terrain, ne recherchent pas la notoriété mais font leur travail. Pierre Sellier est l'un d'eux. Les sources ont été explorées, les archives familiales, les journaux de marche des unités, rien n'a été laissé au hasard. La collecte permet d'obtenir le profil du personnage, rien d'extraordinaire. Une famille ouvrière franc-comtoise, marquée par l'annexion de l'Alsace, une formation au clairon dans la prime jeunesse par tradition familiale. Incorporé au 172e RI en avril 1913, il devient clairon “en pied” en février 1915 et ne sera démobilisé qu'en août 1919.

Septembre 1914 en Alsace, il est blessé au Bois d'Ailly en octobre, il est à la butte de Souain en Champagne en septembre 1915. En juin 1915, il est à Verdun au fort de Vaux. En septembre, il est blessé lors de l'offensive de la Somme. En mai 1917, il est blessé au Chemin des Dames. En avril 1918, il est blessé en avril 1918 en Lorraine et nommé caporal-clairon en mai. La position de son régiment et les circonstances font qu'il est désigné pour sonner le Cessez-le-feu le 7 novembre pour le convoi des plénipotentiaires allemand. La désignation du trompette de uhlan qui accompagne la délégation montre des usages militaires différents de l'armée allemande. 

Il reçoit la Légion d'honneur en février 1926. Il décline une tournée aux Etats-Unis, mais intervient volontiers dans les cérémonies patriotiques et offre son clairon au Musée de l'armée, où l'on peut toujours le voir. Il est mobilisé en 1939 au 7e Bataillon d'ouvriers d'artillerie. Il rejoint le maquis en 1944, puis s'engage dans la 1re armée du Gal de Lattre à l'âge de 52 ans. Il décède en 1949. 

Le portrait du clairon Sellier est celui de n'importe quel autre clairon de l'armée française, un soldat qui remplit sa mission sans discuter, même s'il doit s'exposer au danger. Il n'a jamais revendiqué la notoriété dont il a bénéficié et n'a jamais cherché à en tirer profit. C'était, il y a à peine plus d'un siècle. Un beau travail d'historiens. 

Damien Charlier et Eva Renucci, Pierre Sellier, le clairon de l'armistice, Le Livre d'histoire, 2019, 168 pages. A commander ICI.



jeudi 5 mai 2022

Fin programmée de l'Horloge parlante

 Cette institution, référence sociétale depuis sa mise en service le 14 février 1933, cessera d’exister le 1er juillet 2022. Ce repère sonore, puisqu’il fallait téléphoner pour entendre l’heure précise au 10 millième de seconde, était pratique pour régler les pendules, horloges et les montres, mais la baisse régulière des appels contraint son opérateur (Orange) à fermer ce service (1,50€ + coût de l’appel). 

Partenaire de l’Observatoire de Paris et calé sur des horloges atomiques, l’Horloge parlante fait partie d’une céleustique civile puisque ce service est enregistré et accessible par le téléphone par le 3699. Les enregistrements étaient prévus pour durer jusqu’en 2085.



dimanche 10 avril 2022

Kit la galère ! Le RSMA recrute

 38 filières, 1400 élèves, le RSMA (Régiment du Service Militaire Adapté) de La Réunion assure des formations indispensables au jeunes Réunionnais. Pour lancer sa tournée de recrutement d’avril, son chef de corps a fait appel à C’EST MOI BENJI, jeune artiste insulaire, et au “moucateur professionnel” Tony Boyer. Le résultat est une espèce de dance-hall, chansonnette dansée, reprenant le titre de la campagne en argumentant. Un projet largement soutenu qui montre les compétences de l’armée en matière de formation et de culture.

Tourné sur le site du régiment, ce clip n’est pas sans rappeler l’initiative du bureau de recrutement de la Légion étrangère au Fort-Neuf de Vincennes en janvier 2020 ICI.


Kit la galère ! mon dalon.

Les filles, les garçons, zot lé paré, ça c’est pou zot demain ! 

Zot l’avenir s’ra tracé car lé dann zot main

Avec de la volonté, tu vas y arriver !

samedi 2 avril 2022

Carnet de chant des JAM inspiré des parachutistes ?

Le carnet de chant des JAM (Jeunes Avec Macron) pour le meeting de la Défense reprend un concept des parachutistes.

Conçu pour les jeunes de la “Tean ambiance”, le carnet de chants fournit des QR-codes pour ceux qui ne connaîtraient pas les mélodies. Ils renvoient à des vidéos YouTube sur lesquelles les paroles ont été écrites. La couverture montre une photo de meeting avec le drapeau des jeunes du JAM, au milieu d'anciens…

De ce que l'on peut trouver en ligne ICI, la sélection est éclectique et va de Pierre Bachelet (Les Corons), Céline Dion (J'irais où tu iras), Végédream (Ramenez la coupe à la maison), NAPS (La Kiffance), DJ Otzi (Hey Baby!), aussi Patrick Sébastien (Les Sardines), pour trouver La Casa de Papel (Bella Ciao).

Les liens QR-codes aboutissent sur les vidéos YouTube des versions originales. On peut penser que l'accord des artistes a été sollicité.

Les paroles n'évoquent pas le programme ni les idées, elles relèvent plutôt de l'incantation : « J'irai où tu iras (wou, wou) / Mon bulletin sera toi (wou, wou) ». Sur Bella Ciao, on chante : « Oh Emmanuel, / Notre candidat, / Nous on est là, on est là, on est là pour toi ! / Oh Emmanuel, / Toi notre Président, / Tu le seras encore longtemps ! ». On est loin du souffle de la chanson révolutionnaire appelant à la lutte contre le fascisme, reste le rouge du drapeau.

Le rouge qui pourrait aussi bien être celui du béret des parachutistes. En effet, le concept de chants avec QR-codes fournissant les mélodies en ligne avait été lancé en 2019 pour le carnet de chants des parachutistes de la 11e BP ICI. Révolutionnaires et parachutistes, le Président-candidat ratisse large.




mardi 8 mars 2022

Cérémonial - Invalides 15 mars 2022

 La revue Inflexions organise une 2e journée d'étude sur le cérémonial. L'auteur de ce blog interviendra sur le son et la musique dans ce contexte.


Hommage national aux treize soldats tombés au Mali, le 2 décembre 2019 dans l'église du dôme des Invalides. © SIRPAT

Réservations, dans la limite des places disponibles, par téléphone au

01.44.42.38.77
et par courriel à 
reservations@musee-armee.fr

Le programme :


9h30 - 9h50
Ouverture : Christophe Abad, général de corps d’armée, gouverneur militaire de Paris

9h50 - 10h
Cadrage scientifique de la journée : Jean-Luc Cotard, colonel (er), membre du comité de rédaction de la revue Inflexions, animateur du groupe de projet

1RE TABLE RONDE : DU BEAU ET DU SANG
Modérateur : Tom Dutheil, conservateur adjoint du musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie

10h - 10h20
Prise d’armes : Christophe de Lajudie, colonel, responsable du Service national universel (SNU) et jeunesse

10h20 - 10h50
Combat et cérémonial dans des oeuvres picturales : Ariane James-Sarazin, conservateur général du patrimoine, directrice adjointe du musée de l’Armée et et Sébastien Rallon, lieutenant-colonel, chef de la chaire de tactique générale et d’histoire militaire du CDEC

10h50 - 11h10
Son et musique : Thierry Bouzard, historien des répertoires musicaux militaires

11h10 - 11h30
Le besoin d’une tenue d’apparat : Laurent Hélaine, responsable marketing digital, réserviste citoyen, créateur et animateur du site Tenue 31

11h30 - 11h50
Les Cent Gardes, des "potiches chinoises" ? Stéphane Faudais, colonel, docteur en histoire, chef du Département histoire, géopolitique et stratégie de l’école de guerre

11h50
Échanges


2E TABLE RONDE : DE LA VIE
Modérateur : Jean-François Dubos, conservateur des bibliothèques au Service historique de la Défense

14h50 - 15h10
Ordonner une cérémonie : Pierre Sarzaud, lieutenant-colonel, chef du Bureau protocole et cérémonies militaires du gouverneur militaire de Paris

15h10 - 15h30
Invalides : honneurs aux morts pour la France : Déborah Colin, étudiante en master sciences du langage travaillant sur le cérémonial militaire

15h30 - 15h50
L’invention de la sonnerie aux morts : Eva Renucci, chef de bataillon, doctorante en histoire, sert au Bureau coordination formation de la Division de l’enseignement supérieur-terre (DEMS-T)

15h50 - 16h10
Regards : Anne Gotman, sociologue, directrice de recherche émérite au Centre de recherche sur les liens sociaux (Paris-Descartes/CNRS)

16h10 - 16h30
Le civil, spectateur ou intrus ? Marc Vigié, historien, ancien inspecteur académique et responsable du Trinôme académique de Versailles

16h30 - 17h
Échanges

17h
Conclusion : Pierre Schill, général d’armée, chef d’état-major de l’armée de Terre

Présentation intégrale ICI.

lundi 28 février 2022

Lyon et ses musiques militaires, 200 ans d'histoire

Le Major Hervé Blaluet a réalisé un ouvrage remarquable sur l’histoire des orchestres militaires dans la région lyonnaise. Deux volumes très documentés et abondamment illustrés sont en ligne.

Une présentation détaillée est disponible ICI.

Major Hervé Blaluet, Lyon et ses musiques militaires, 200 ans d'histoire, COMMAT/M-ART, 2021, 2 vol., 88 et 116 pages, hors-commerce. 

200 ans d'histoire, le volume historique.
200 ans d'images; les illustrations.