mercredi 3 juin 2020

CD promotion Uskub de l'EMIA

La promotion Uskub vient de réaliser un CD. La 58e promotion renoue ainsi avec une tradition qui semble de plus en plus difficile à tenir. Si un chant de promotion est bien réalisé et mis en ligne, le précédent CD avait été réalisé par la Nungesser (2014-2016). Cet effort est donc à signaler et rend compte de la pratique du chant aux écoles. En effet, cette activité relève du volontariat. Les élèves doivent prendre sur leur temps libre pour constituer une chorale, sélectionner un répertoire, organiser des répétitions pour en arriver à enregistrer un produit de qualité et ensuite le vendre pour essayer de rentabiliser un investissement qui est aussi financier.
La situation du chant aux écoles n’est pas anodine, elle reflète celle de l’ensemble de l’armée avec un emploi du temps de professionnels qui laisse toujours moins de place au chant et une pratique qui se dégrade (ralentissement de la vitesse d’exécution, fins de vers corrompus, …). La concurrence des loisirs numériques à travers les smartphones pendant les temps de pause ne facilitant pas les activités de cohésion.
Dans ce contexte, les élèves de la Uskub ont produit un beau CD. Les titres reflètent les tendances actuelles : Chant de la promotion Uskub EMIA, récit des combats d’Uskub, Sarie Mares, Marche des dolos (la), Nouveau bahut, Capitaine Maine  EMIA, Africains (les), Régiments d'Afrique (les), Larmes d’ivoire (les), Corsaires (les), Cor (le), Ma France
Dans la bonne tradition des écoles, la chorale a enregistré un bonus caché après Ma France. V’la du bon fromage , vieux chant des fantassins remontant milieu du XIXe siècle, ne figure donc pas dans la liste des titres enregistrés.
On aurait attendu des chants plus directement en rapport avec les combats et les unités qui y ont participé, mais le contexte actuel et les difficultés d’accéder aux rares archives existantes excusent largement leur absence. Cet enregistrement va pouvoir servir de repère pour les officiers de la promotion pendant toute leur carrière et s’inscrire dans la longue lignée de leurs prédécesseurs ICI.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire