lundi 25 juin 2018

Mersenne, Bombelles et Caro aux Invalides

Pour la première fois depuis plusieurs siècles, les anciennes batteries d’ordonnance ont résonné dans les Invalides. Le 19 juin dernier, en illustration de la conférence donnée par le général Helly sur la céleustique, le tambour-major Axel Chagnon de exécuté quelques batteries tirées de partitions oubliées.
L’exécution de ces batteries n’a été possible que par la réinterprétation des anciennes partitions. Les seules subsistant à ce jour.

La partition du Père Mersenne (1636) figurant dans l’Harmonie universelle.


La partition du manuscrit de Philidor (1705).

La partition de Bombelles dans l’Instruction pour les tambours (1754).

La partition de Caro pour l’ordonnance des mousquetaires (1756).

La partition de Melchior pour l’ordonnance de 1831.

C‘était bien la première fois que ces batteries ont pu être entendues et comparées, mettant en évidence la similitude, pour ne pas dire la quasi identité, des signaux aux tambours dans l’armée française. Ainsi à travers les changements de régimes, les révolutions, les évolutions de l’armement et de la tactique, seuls quelques batteries de tambour se sont maintenues pratiquement à l’identique depuis la fin du XVIe siècle, cas unique dans toutes les armées d’Europe.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire