samedi 5 septembre 2015

Musique et idéologie : l'échec du marxisme

La musique rend compte de l'état des sociétés et des communautés, comme du potentiel de leur projet. En prenant le pouvoir, les bolcheviques ont voulu tout marxiser, mais comment faire passer la musique dans le filtre du matérialisme dialectique?
Leur tentative est, dès le début, un lamentable échec car ils sont incapables de définir ce qu'est une musique marxiste, puisqu'il n'y pas de rythme marxiste ni de mélodie marxiste.
En dénonçant les “musiques contemporaines”, les soviétiques, les plus révolutionnaires des politiques, ont refusé de suivre les révolutionnaires de la musique. Paradoxe et puissance du principe de réalité, par ce choix inévitable ils se condamnaient inéluctablement à l'échec.
L'analyse commence à 30'30" de l'émission de Philippe Conrad, qu'il soit ici remercié pour cette occasion de présenter cet aspect méconnu de la confrontation Est-Ouest.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire